Le Lean et le 6 Sigma dans la vie courante : Partons en vacances !

Le Lean et le 6 Sigma dans la vie courante : Partons en vacances !
Publié le Mardi 5 juillet 2016

Jean-Louis Théron
Partner,​ Master Black Belt Lean Six Sigma

Le Lean et le Six Sigma sont parfois considérés comme des méthodes théoriques, voire ésotériques, qu'il est difficile de relier à la vie courante. Si, selon la formule consacrée, vous vous apprêtez en cette période de l'année à prendre des congés d'été "bien mérités", vous craignez probablement d'avoir des bouchons sur la route. Vous ne pouvez donc pas maîtriser votre heure d'arrivée au camping (ou au gîte rural, mobile home, chambre d'hôtes, hôtel, ou golf 5*). Le Lean et le Six Sigma sont faits pour vous !

Des bouchons sur la route ? Réfléchissez derrière votre volant, opération difficile mais pas impossible pour un conducteur ordinaire. Malgré les apparences, il semble en effet qu'un être humain soit parfois capable de réflexion paisible et non agressive quand il est au volant… En période de grands départs, si on laisse entrer tous les véhicules sur l'autoroute, chacun roule quelques minutes à 130km/h, puis se traîne lamentablement pendant des heures au gré des bouchons et des redémarrages ("c'est la chenille qui redémarre..."). Si les sympathiques gendarmes de la maréchaussée régulent les entrées à 110km/h toutes les 20 ou 30 secondes, on roule moins vite en apparence… mais finalement on arrive plus vite ! Il faut bien sûr que le débit global de la voie de communication soit quand même supérieur (d'environ 15%) au débit des véhicules qui s'y engagent. Mais le principe du Lean, qui fait qu'en allant moins vite on va en fait plus vite, est celui du travail sans à-coups. Nota : Attention, si vous essayez de pratiquer cela sur la file de droite en roulant lentement mais régulièrement, il y a aura toujours un véhicule qui vous doublera juste pour se mettre devant vous et vous faire freiner. De là à se demander si les français (en vacances, mais c'est pareil pendant l'année) sont prêts pour le Lean !

Pas sûr de votre heure d'arrivée au camping ? Maintenant que vous savez qu'en allant moins vite on va en fait plus vite (!), savez-vous au moins prévoir votre heure d'arrivée ? Que nenni ! Il faudrait pour cela avoir éliminé les causes spéciales et réduit l'impact des causes aléatoires. Les causes spéciales, telles qu'une chute de neige ou un très gros bouchon, vous les avez prévues avec vos chaînes dans le coffre (si vous allez au fin fond des Alpes ou des Pyrénées) et le choix de l'itinéraire bis (panneaux sur fond vert). Les causes aléatoires, ce sont, pêle-mêle : la petite dernière qui a soif et n'a plus d'eau, le réservoir d'essence qui est vide, les pneus qui ne sont pas bien gonflés etc. Mais un homme ou une femme averti(e) en vaut deux, et vous ne vous y laisserez pas prendre. Une préparation soigneuse du départ, réduisant les causes communes de variabilité sur lesquelles vous avez un pouvoir d'action, vous aura évité bien des déboires.

En conclusion Ceci dit, vous vous dites peut-être, selon le proverbe anglais : "Variety is the spice of life" (la variété, c'est le piment de la vie !). Finalement, peu importe si on arrive un peu tard, ON EST EN VACANCES !!!


Jean-Louis Théron
Partner,​ Master Black Belt Lean Six Sigma

Autres articles